FAKRO équipe la 1ère église passive en Europe

Située tout près de Nowy Targ, l'église Jean Paul II est la première église en Europe à répondre aux exigences d'un bâtiment de type passif. Parmi les entreprises ayant participé au projet, FAKRO, n°2 mondial de la fenêtre de toit, a installé 7 fenêtres de toit aux capacités d’isolation exceptionnelles.


église passive à Równi Szaflarskiej

C’est sur l’initiative de Jan Karlak, le prête de la paroisse à laquelle appartient l’église, que les solutions des contructions passives ont été appliquées dans ce bâtiment sacré. Au total, l'église peut rassembler environ 500 personnes sur une surface de 1.740m².

Confié à l’architecte Tomasz Piszczek, du bureau d’architectes Architecture Passive spécialisé dans ce type des constructions en Pologne, le bâtiment se réfère bien, par sa forme, au style historique de la région. En revanche, toutes les solutions technologiques y ont été appliquées dans le plus grand respect des contraintes environnementales.

L'église est un bâtiment à extrême basse consommation, son but principal est de minimiser la consommation d'énergie destinée au chauffage.  

La forme du corps de l’église a été spécialement conçue pour éviter les pertes de chaleur et assurer le maximum de bénéfices solaires pendant les saisons froides, mais aussi pour protéger l'intérieur de la surchauffe en été.

Les 7 fenêtres de toit FAKRO, principalement installées dans les espaces servant à la préparation des offices, garantissent une isolation maximale à l’intérieur. Elles bénéficient d’un quadruple vitrage et pré-figurent, au moment de la construction en 2009, les premières fenêtres pour constructions passives de FAKRO. Depuis, l’entreprise propose dans sa gamme la fenêtre FTT U8 Thermo, labellisée Passiv’Haus !

Toutes les cloisons extérieures ont été projetées au niveau 0,1 W/m2K, ce qui est possible grâce à l'application des meilleurs matériaux thermoisolants avec un très bas coefficient de transmission thermique 0,8 W/m2K.
A noter enfin : l'église bénéficie d’un chauffage par le sol, avec une pompe à chaleur alimentée par des puits profonds. A noter également : une ventilation mécanique par l'aspiration et le refoulement qui récupère 85% du chaleur.